TRAITÉS FRANÇAIS SUR LA MUSIQUE
School of Music
Indiana University
Bloomington, IN 47405
(phone: [812] 855-6889; Internet: pslemon@indiana.edu)

Data entry: Peter Slemon with OCR
Checked by: David Schneider
Approved by: Peter Slemon

Fn and Ft: BLOINS TEXT
Author: Blockland de Montfort, Corneille de
Title: Instruction méthodique et fort facile pour apprendre la Musique Practique
Instrvction Méthodique et fort facile pour apprendre la Musique Practique, Sans aucune Gamme, ou main, parauant et iusques auiourd'huy tant accoustumee de plusieurs Musiciens (Lyon: Jean de Tournes, 1587; reprint ed., Genève: Minkoff, 1972.).
Graphics: BLOINS 01GF-BLOINS 20GF

[-1-] INSTRVCTION METHODIQVE et fort facile pour apprendre la Musique Practique,

Sans aucune Gamme, ou main, parauant et iusques auiourd'huy tant accoustumee de plusieurs Musiciens.

Ycuche et corrigee en diuers endroits, par Corneille de Montfort, dit de Blockland, Gentilhomme Stichtois excellent Musicien.

M. D. LXXXVII.

PAR IEAN DE TOVRNES, IMPRIMEUR DV ROY, A LYON.

[-3-] A Illustre, haut et puissant Seigneur, Messire Louys de Poupet, de Corgenon, dit de la Baume, Cheualier de l'ordre de Sauoye: Prince de Steenhuyse: Comte de Saint Amour, de Wincestre: Baron de Monfalconnet, Sandrens, Chasteauneuf, Epierre, Oscan, Auulguien, Mont miral, Anthon, la Basoche gouet, et dudit Corgenon: Seigneur de la Chaux, Peres, Malheré, Marteray, Espey, la Falconiere, Famichon, Brache, Tieltenheue, et cetera. Salutes.

LA MVSIQVE a esté en telle estime, et veneration, Monseigneur, enuers l'antiquité, que l'inuention d'icelle par les Hebrieux est attribuee à Iubal arriereneueu de Chanoch, fils de Cain, [-4-] lequel vesquit longuement auant le deluge vniuersel aduenu du teps du patriarche Noë: Et par les Grecs à Mercure fils de Iupiter, messager des Dieux, le truchement d'iceux, et mitoyen dentr'eux et les hommes. Sous l'appellation de laquelle les Anciens ont voulu comprendre toutes autres sciences, esquelles souloyent estre instruits les nobles et plus excellents personnages: si que les deuins, sages, et prophetes des Grecs, n'estoyent autres que Musiciens: et les Musiciens n'estoyent sinon deuins, sages et prophetes. Aussi les Muses, que l'on dit auoir esté filles de Iupiter, et de la deesse Memoire, inuenteresses des sciences liberales, ont deriué leur nom et appellation de la Musique, comme estans tresbien apprinses et exercitees en la generalité de tout bon sçauoir. Depuis, combien que tel nom de Musique fust restraint de si grande amplitude, à la seule harmonie resultante de la concorde, et accords des voix dispareilles, inuentee pour le repos et passetemps [-5-] des ames agitees de souci: les plus grands personnages toutefois n'ont laissé de l'apprendre et prattiquer, tant pour le contentement de leurs esprits estans en solitude, et en leurs maisons particulieres, comme pour le plaisir des autres, quand ils se trouuoyent en public, et en grande compagnie. Cela appert assez manifestement, tant par l'histoire enregistree és liures des Rois, où il est traicté de la furie de Saul appaisee moyennant la harpe de Dauid: comme par ce que Themistocles, lun des plus recommandés capitaines que produisit oncques la celebre ville et republique d'Athenes, se trouuant en vn banquet, et confessant ignorer la Musique, fut reputé moins sçauant, et diminua grandement l'estime que chacun auoit de luy. Ceste tant noble science estant venue à nonchaloir par la grande confusion que nous amena celuy desbordement des Cymbres et Goths, ennemis de toute ciuilité et bonnes lettres (il y a enuiron mille ans) et depuis icelle se [-6-] commençant à ressourdre par la diligence d'aucuns ingenieux personnages, a esté, et est encores plus honnoree de la plus part des hommes genereux, qui se sont addonnés à l'apprendre, et y recreer leurs entendements, apres qu'ils se sont employés en l'administration des affaires publiques et particulieres: mais c'est auec grand' peine, parce que les preceptes de tel art sont confus, et est besoing par les discours, que plusieurs en ont faict, l'apprendre par le moyen de la Gamme, et main, qu'ils appellent: chose fort facheuse, et pleine d'ennuis et longueur à ceux qui aspirent à la congnoissance d'iceluy. Ce qui m'a occasionné de m'efforcer, et employer le peu de sçauoir que Dieu m'a donné à rechercher, et trouuer vne methode, et voye plus brefue, et aisee, à fin que ceux qui la voudront apprendre cy apres, y puissent paruenir en moins de temps, et sans si grande facherie. Car, comme vous le verrez par experience, employant tant seulement la moitié du temps qui estoit requis par le passé, on comprendra, moyennant ceste petite Instruction, la situation de toutes notes, à les solfier, et entonner: Item la valeur d'icelles, leurs noms, figures, pauses, et tous autres fondements requis pour chanter sa partie seurement et la reduire en vsage. Ie confesse franchement, qu'on y trouuera beaucoup des reigles, et preceptes empruntés de Glarean, Maximilian Guillaud, et autres de ce temps, ou ayans vescu puis quelques ans en ça: mais aussi vous verrez qu'il y a quelque chose de mon inuention. Et comme par ce petit traité, Monseigneur, i'ay desiré proffiter au public, m'estant resolu de le faire voir à tous qui en auront volonté, ie ne l'ay voulu souffrir mettre sur la presse de l'Imprimerie, sinon que premierement il fust couuert de la faueur de vostre nom, à fin que tant mieux il soit defendu des calomnies de ceux qui ne proffitent iamais à personne quelconque, ne font autre profession [-8-] plus grande, que celle qu'ils ont naturelle de mesdire de la peine d'autruy. Il est vray qu'il n'y a oeuure de prix, mais votre servant estant amateur de la Musique, y prenant quelquefois son passetemps: d'autre part aussi pource qu'elle s'est souuentesfois demonstree fauorable en mon endroit, ie me suis enhardi de luy dedier ce petit liure, et luy prier le vouloir accepter, et prendre d'aussi bonne part, comme il luy est offert et presenté d'un coeur qui desire grandement luy faire seruice. De Lons le Saulnier ce 24. d'Aoust en l'an 1586.

De Votre Servant

le treshumble seruiteur DE MONTFORT, dit DE BLOCKLAND.

[-9-] Instruction methodique et fort facile pour apprendre la Musique Practique, sans aucune Gamme, ou main, parauant et iusques auioud'huy tant accoustumee de plusieurs Musiciens: par Corneille be Montfort, dit de Blockland, gentilhomme Stichtois.

Des fondements de Musique Practique, et des sept clefs d'icelle.

Chapitre premier.

POvr commencement de ce petit liuret, reiettant le retardement et obscurité facheuse de la Gamme, il faut entendre qu'on se sert en Musique de sept clefs tant seulement, par lesquelles tant en montant, qu'en deuallant, ou descendant, toute Musique se chante: toutesfois icelles par tout reïterees en leur defaillement, comme on verra cy apres aux Muances.

[-10-] S'ensuyuent les clefs ia promises, à sçauoir,

F  fa   vt

G sol re vt

A la mi re

b fa [sqb] mi

C sol fa vt

D la sol re

E la mi

Entre lesquelles faut noter qu'il en y a trois principales signifiees par certains characteres tousiours situés au commencement des lignes, par lesquels on peut congnoistre la situation de toutes les autres: ce qu'apertement on peut voir à l'oeil en la table suyuante, par laquelle on congnoistra aussi la deduction de trois chants, nommement, B mol, [sqb] dur, ou [sqb] quarré, et Nature:

[Blockland, Instruction, 10; text: A, b, C, D, E, F, G, vt, re, mi, fa, sol, la, par Nature. par [sqb] quarré. par b mol. reste de nature,] [BLOINS 01GF]

Et pour plus facile congnoissance des sept clefs susdites, nous auons tire des exemples des chansons [-11-] les plus vulgaires, auec quelques petites reigles requises pour l'explication de la table cy dessus mise.

F fa vt à deux voix.

[Blockland, Instruction, 11,1; text: O triste Adieu, qui tant me mescontente. FA par nature tant en montant qu'en descendant. Qui vooy vna chanson, Que fata d'una bergira. Autre exemple. O feu d'Amour, qui m'as tout consumé. Elle s'en va de moy la mieux aymee. VT par b mol en montant.] [BLOINS 01GF]

G sol re vt à trois voix.

[Blockland, Instruction, 11,2; text: Par ton seul bien, ma ieunesse est heureuse. SOL par nature en descendant.] [BLOINS 01GF]

[-12-] [Blockland, Instruction, 12,1; text: RE par b mol en montant. Si i'ay du bien, helas, c'est par mensonge. VT par [sqb] quarré en montant. Ben venga Maggio, col gonfalon seluaggio.] [BLOINS 02GF]

A la mi re à trois voix.

[Blockland, Instruction, 12,2; text: LA par nature en descendant. Or sus soldats à la bouteille. MI par b mol tant en montant qu'en descendant. Si ie t'affaux, Amour. Autre exemple. L'ardant desir, du haut bien desiré. RE par [sqb] quarré en montant. Vous m'auez vostre coeur donné.] [BLOINS 02GF]

[-13-] b fa [sqb] mi à deux voix.

[Blockland, Instruction, 13,1; text: Celle que i'estime tant, Me fait estre si content. FA par b mol tant en montant qu'en descendant. I'ay acquis vn seruiteur, que i'estim'à bien grand heur. Autre exemple. Trop plus qu'heureux. MI par [rob] quarré tant en montant qu'en descendant.] [BLOINS 02GF]

C sol fa vt à trois voix.

[Blockland, Instruction, 13,2; text: La crainte que i'ay d'estre, Subiect à plus grand maistre. SOL par b mol en descendant. Espoir est grand, mais contentement passe. FA par [rob] quarré tant en montant qu'en descendan.] [BLOINS 03GF]

[-14-] [Blockland, Instruction, 14,1; text: Autre exemple. Nous n'irons plus en Angleterre. VT par nature en montant. A l'heure de minuict Aupres de son ami.] [BLOINS 03GF]

De la sol re à trois voix.

[Blockland, Instruction, 14,2; text: LA par b mol en descendant. M'amie vn iour le dieu Mars desarma. SOL par [sqb] en descendant. A qui me dois-ie retirer, Puis que mon ami m'a laissee. RE par nature en montant. Ho ça à boire ça, Oblie, Oblie.] [BLOINS 03GF]

[-15-] E la mi à deux voix.

[Blockland, Instruction, 15; text: Content ou non, il faut que ie l'endure. LA par [sqb] quarré en descendant. Ardant amour souuent me fait instance. MI par Nature tant en montant qu'en descendant. Nous boirons du vin clairet parauen parauenture, Autre exemple.] [BLOINS 04GF]

De l'entonnement des six voix.

Chapitre II.

AYant congnu les clefs et l'explication d'icelles, il faut sçauoir bien entonner les six voix, prinses de ces sept clefs susdites, à sçauoir,

Vt, Re, Mi, Fa, Sol, La.

Et pour ce commodement faire, faut esleuer, ou abbaisser sa voix de ton en ton, ou bien de secondes en secondes, excepté de mi à fa, ou de fa à mi, où il ne faut que demi ton: Comme semblablement aussi de tierces en tierces, de quartes en quartes, de quintes en quintes, et de sextes en sextes. Aucuns [-16-] adioustent icy d'octaues en octaues. Et pour rendre la chose plus facile, nous auons mis les exemples cy dessous.

[Blockland, Instruction, 16; text: De 2. en 2. De 3. en 3. De 4. en 4. De 5. en 5. De 6. en 6. De 8. en 8.] [BLOINS 04GF]

Icy ie veux bien aduertir que outre ce qu'auons [-17-] dit de l'entonnement: que toutesfois et quantes que par dessus ces six voix, s'en trouuera vne seule note n'excedante que d'une seconde, elle s'appellera Fa, sans faire muance, laquelle faudra proferer mollement, mesmement sans aucun signe de b mol: pourueu que celuy de [sqb] dur, ou [sqb] quarré n'y soit mis.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 17; text: Quand i'ay pensé en vous ma bien aimee. Autre exemple. Le souuenir renforce mon martyre.] [BLOINS 05GF]

Des Muances. Chapitre III.

Estant exercé à bien entonner ces six voix, faudra apres sçauoir deualer plus bas, ou monter plus haut que icelles, ce qu'on ne peut bonnement faire sans muance, laquelle se fait tant en montant, qu'en descendant, ou deuallant. Pour monter il conuient prendre RE, et pour deualler LA: Combien toutefois que les Anciens ont prins VT pour monter, comme LA pour descendre: ce qui est monstré assez succinctement au Traicté faict par nous en Latin, touchant l'entiere congnoissance de [-18-] la Musique, lequel nous auons dedié à l'illustrissime Seigneur Guillaume et Popet, Abbé de Baume, et cetera. Mais pour ceste heure nous suyurons l'usage desia par tout receu.

Au surplus, deuant que passer plus outre, faut congnoistre qu'il y a trois chants (comme nous auons dit au premier chapitre) ausquels la muance se fait, à sçauoir l'un et b mol: l'autre de [sqb] dur, ou [sqb] quarré: le troisieme de Nature, ou Neutre.

En chantant par b mol, il faut dire RE en G sol re vt, MI en A la mi re, et ainsi consequemment.

En chantant par [sqb] dur, ou [sqb] quarré, il faut dire RE en A la mi re, MI en b fa [sqb] mi, et ainsi consequemment.

En chantant par Nature, ou de Neutre, il faut dire RE en D la sol re, MI en E la mi, et ainsi consequemment.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 18; text: Pour monter de b mol en Nature, et deualler de Nature en b mol. Pour monter de [sqb] quarré en Nature et deualler de Nature en [sqb] quarré. re, la] [BLOINS 05GF]

[-19-] [Blockland, Instruction, 19,1; text: Pour monter de Nature en b mol, et deualler de b mol en Nature. Pour monter de Nature en [sqb] quarré, et deualler de [sqb] quarré en Nature. re, la] [BLOINS 05GF]

Icy faut considerer que pour ce qu'auiourd'huy on ne marque pas le signe de [sqb] quarré en b fa [sqb] mi, l'absence de b mol en ce lieu demonstre tousiours la presence de [sqb] quarré.

Puis que souuent il aduient aussi, que les signes de b mol, et [sqb] quarré se trouuent en autres chants qu'aux leurs propres, il est à noter qu'en quelque lieu que se trouue celuy de b mol, il emporte tousiours FA: et celuy de [sqb] quarré MI, et n'estendent point leur force, outre iceluy FA, et MI.

Exemple de b mol.

[Blockland, Instruction, 19,2; text: A ce pyot qu'on le resueille.] [BLOINS 06GF]

[-20-] Exemple de [sqb] quarré.

[Blockland, Instruction, 20,1; text: Rossignolet, qui tousiours chante, Mettant au loing toute langueur.] [BLOINS 06GF]

D'auantage est fort necessaire d'entendre les deux reigles suyuantes, pour plus euidente congnoissance des muances susdites, dont

La premiere est,

Que iamais aucune note ne montera, c'est à dire se muera, si elle ne monte outre la, ou fa, c'est outre la seconde.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 20,2; text: Est il point vray, ou si ie l'ay songé? Autre exemple. Ce faux amour d'arc et de flesches s'arme.] [BLOINS 06GF]

[-21-] La seconde reigle est,

Que nulle note ne descendra, ou deuallera, c'est à dire se muera, si elle ne deualle outre VT, c'est outre la seconde.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 21; text: O feu d'amour, qui m'as tout consommé.] [BLOINS 06GF]

Des figures des notes, et de la valeur d'icelles auec leurs pauses. Chapitre IIII.

Ayant appris les sept clefs de la Musique, l'entonnement des six voix, et les muances, est necessaire depuis monstrer les noms, figures et valeurs des notes, ensemble les pauses d'icelles, desquelles elles prennent leur nom, et denotent silence par autant de temps, comme leurs notes chantent. Il faut donc congnoistre, que se trouuent huict sortes de notes, differentes de nom, figure, et valeur, comme aussi huict especes des pauses d'icelles.

[-22-] [Blockland, Instruction, 22; text: aucunes sont, propres à la voix humaine. propres aux instruments musicaux. Maxime, 8 mesures. Longue. Brefue. Demibrefue. 1, Minime. 1/2, Demiminime. 1/4, Fuse. 1/8, Demifuse, 1/16, maxime ou longue parfaicte. imparfaicte. pause de la brefue. pause de la demibrefue. pause de la minime. pause de la demiminime, pause de la fuse. pause de la demifuse] [BLOINS 07GF]

[-23-] Icy on peut obseruer que toute note peut auoir la queuë en haut, ou en bas, sans accroissement, ou diminution de sa valeur, excepté en ligature.

Des ligatures des notes, Chapitre V.

Les quatre premieres notes, à sçauoir Maxime, Longue, Brefue, et Demibrefue peuuent estre liees, et coniointes ensemble en quarré, et oblique, c'est à dire de trauers, excepté la maxime, qui est tousiours en quarré. Et ont icelles notes queuë, ou non: Ayant queuë, ou elles l'ont du costé dextre, ou senestre: outre ce ou elles tendent en bas ou en haut: d'auantage faut considerer le lieu où elles sont situees, premieres, au milieu, ou dernieres: comme par la table suyuante auec reigles, et exemples declairerons.

[Blockland, Instruction, 23; text: Toute premiere note quarree ou oblique, N'ayant queuë, Ayant queuë, Tendant en haut est demibrefue auec sa suyuante. Du costé senestre, Tendant en bas est brefue. Du costé dextre tendant en haut, ou en bas, est longue. De laquelle la prochaine monte, est brefue. De laquelle la prochaine deualle est longue.] [BLOINS 08GF]

[-24-] De celles du milieu.

Toutes notes qui seront entre la premiere, et la derniere, s'elles n'ont forme de Maxime, sont brefues, excepté toutesfois celle qui se trouuera prochaine apres la premiere demibrefue.

[Blockland, Instruction, 24,1] [BLOINS 08GF]

Des dernieres.

[Blockland, Instruction, 24,2; text: Toute derniere note. Quarree, Ayant queuë tendant en haut, ou en bas, soit en montant, ou deuallant, est longue. N'ayant queuë, En montant est brefue. En deuallant est longue. Oblique, est brefue, excepté celle laquelle est quant et quant mise apres la premiere demibrefue.] [BLOINS 08GF]

Il faut noter icy que le milieu de la ligature oblique n'est point compté pour note: car il n'y a que les deux bouts qui seruent.

Item si on trouue deux notes l'une sur l'autre, [-25-] celle de dessous sera Maxime, ou longue, si elle a queuë: et si elle n'en a point, sera brefue. Celle de dessus sera tousiours Maxime ou Longue. La note de dessous se doit premierement chanter, que celle de dessus.

La Maxime ne perd iamais sa forme, ne sa valeur, et se peut trouuer au commencement, au milieu, et à la fin de la ligature.

[Blockland, Instruction, 25] [BLOINS 08GF]

Des degrés de la Musique, et signes exterieurs, et interieurs d'iceux.

Chapitre VI.

IL y a trois degrés en la Musique, par lesquels on congnoist la perfection, ou imperfection des principales notes, et pauses d'icelles, sçauoir est de Maxime, longue, brefue, et demibrefue. Le premier degré est dit Mode, ou Moeuf, par lequel les Maximes sont mesurees selon les longues (et alors est dit Maieur) et les longues selon les brefues (et alors est dit Mineur.) Le second degré est appellé temps, par lequel les brefues sont mesurees selon les demibrefues. Le tiers est dit prolation, par laquelle les demibrefues sont mesurees selon les Minimes. Ces degrés sont dits parfaicts, quand [-26-] leurs notes sont mesurees selon trois: et imparfaicts quand selon deux. Et sont principalement congnus par certains signes exterieurs, mis au commencement du chant. Le signe donc de Mode maieur parfaict est demonstré par deux lignes, ou pauses produites par trois espaces entiers, mises deuant le signe de temps, et la Maxime vaut icy trois longues. Le signe de Mode maieur imparfaict est signifié par l'absence des pauses, et vaut la Maxime deux longues. Celuy de Mineur parfaict est demonstré par vne seule pause, semblable au Maieur parfaict, et vaut la longue trois brefues: comme de l'imparfaict par l'absence de la pause, et vaut la longue deux brefues. Quant au temps, estant parfaict, est marqué par vn cercle entier, et vaut la brefue trois demibrefues: comme l'imparfaict par vn demi, et vaut la brefue deux demibrefues. Touchant la prolation, estant parfaicte est signifiee par vn poinct mis dedans le signe de temps, et vaut la demibrefue trois minimes: comme estant imparfaicte, par l'absence d'iceluy poinct, et vaut la demibrefue deux minimes. Tout cecy on verra en la table cy mise:

[-27-] [Blockland, Instruction, 27; text: Les trois degrés de Musique. Mode, Temps, Prolation, Mineur, Maieur, Parfaict, Imparfaict, Parfaicte, Imparfaicte, Quand la vaut, De laquelle le signe est, Duquelle, Absence de pauses] [BLOINS 09GF]

[-28-] Icy faut entendre que les pauses de Mode ne sont iamais indice de silence, mais tant seulement du degré, si elles ne sont mises apres le signe de temps pour signe interieur.

Vous auez veu les signes exterieurs, voyons maintenant les interieurs, lesquels sont signifiés par noirceur de certaines notes, et disposition des pauses, par lesquels la perfection est congnue.

Premierement quand se trouueront trois Maximes noires, ou doubles pauses produites par trois espaces, mises dedans le chant: ou incontinent apres le signe de temps, elles demonstreront Mode maieur parfaict: et vaudra chacune Maxime deux longues, perdant le tiers de sa valeur, pourueu que le poinct de perfection n'y soit adioint.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 28,1] [BLOINS 10GF]

Secondement quand se rencontreront en mesme sorte trois longues noires, ou vne pause produite par trois espaces, le chant sera de Mode mineur parfaict: et vaudra chasque longue deux brefues.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 28,2] [BLOINS 10GF]

[-29-] Tiercement, quand se trouueront trois brefues noires, ou doubles pauses de demibrefue en mesme ligne, alors le chant sera de temps parfaict: et vaudra chasque brefue deux demibrefues.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 29,1] [BLOINS 10GF]

Quartement quand se trouueront trois demibrefues noires, ou doubles pauses de minimes, en mesme reigle, alors le chant sera de prolation parfaicte: et perdront la tierce partie de leur valeur.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 29,2] [BLOINS 10GF]

Aucunesfois en Mode mineur parfaict la demibrefue noire perd la moitié de sa valeur, quand elle est entre deux brefues: car si elle estoit blanche, elle seroit alteree, et vaudroit deux demibrefues.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 29,3] [BLOINS 10GF]

Quelquefois aussi elle ne perd rien de sa valeur, [-30-] mais elle est noire seulement pour accompagner la brefue sequente.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 30,1] [BLOINS 10GF]

Dauantage en mineur imparfaict la brefue noire perd la quarte partie de sa valeur: et la demibrefue pareillement, excepté quand elle suit ladite brefue noire, car adonc elle perd sa moitié.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 30,2] [BLOINS 10GF]

Comment les susdits degrés s'entremeslent, et des nombres adioints aux signes.

Chapitre VII.

PVis que les trois degrés susnommés ne peuuent estre les vns sans les autres, mais faut que soyent tousiours meslés et conioints ensemble en quelque chant que ce soit, il faut diligemment obseruer par les signes, ceux qui seront parfaicts ou imparfaicts. Car aucunesfois se trouuent,

[-31-] [Blockland, Instruction, 31; text: ou tous trois, ou vn, Parfaicts ainsi, Imparfaicts ainsi, Imparfaict, et deux parfaicts, qui sont, Parfaict, et deux imparfaicts, qui sont, Mode parfaict, temps et prolation imparfaicts ainsi, Temps parfaict, mode et prolation imparfaicts, ainsi, Prolation parfaicte, mode et temps imparfaicts, ainsi, Mode imparfaict, temps et prolation parfaicts, ainsi, Temps imparfaict, mode et prolation parfaicts, ainsi, Prolation imparfaicte mode et temps im parfaicts, ainsi,] [BLOINS 11GF]

Il ne sera hors de nostre propos d'adiouster icy quelque chose des nombres, qui se trouuent apres les signes, pour sçauoir ce qu'ils denotent. Quand on trouue le nombre de trois, auec le cercle entier, ainsi [O3]. il signifie Mode, et temps parfaict: Comme le nombre de deux auec le cercle entier, ainsi, [O2], temps parfaict, et Mode imparfaict. Semblablement le nombre de deux, auec le demi cercle, [-32-] ainsi [C2]. Mode, et temps imparfaicts: Mais si le nombre de trois se trouue deux fois apres le cercle entier ainsi [O33], il signifie Mode maieur, et mineur parfaicts, et temps parfaict. Comme le nombre de deux par deux fois apres le demicercle, denote imperfection par tout, en ceste forme cy [C22]. Ainsi se peut faire auec mixtion, ou les entremeslant, [O32]. [O23]. [O22]. [O33]. [C32]. [C23].

Ceux qui voudront sçauoir plus ample declaration des signes, lisent au long les traittés de ce composés par plusieurs sçauans Musiciens: car cecy me semble suffire aux apprentifs. Parquoy suyuons le reste.

Des trois especes de poincts.

Chapitre VIII.

NOus auons trois especes de poincts, d'ont l'une estant mise entre deux notes, les separe d'ensemble, conioingnant l'une à sa precedente, et l'autre à sa suyuante, et s'appelle poinct de Diuision, lequel on vse tant seulement aux chants parfaicts.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 32] [BLOINS 11GF]

[-33-] L'autre estant mis prochainement apres sa note, la conserue en sa perfection tant seulement, et s'appelle poinct de perfection, lequel on vse aussi aux chants parfaicts.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 33,1] [BLOINS 11GF]

Le troisieme estant mis apres sa note, l'augmente de la moitié, et s'appelle poinct d'augmentation, ou d'addition, lequel on vse aux chants imparfaicts, et le faut chanter de la mesme haleine (s'il est possible) que la note, qu'il augmente.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 33,2] [BLOINS 12GF]

Du touchement, ou mesure du chant.

Chapitre IX.

PLusieurs mettent difference entre touchement, et mesure, disans la mesure se faire en nombrant (sans chanter qui voudra) seulement les notes, [-34-] leurs pauses, et poincts d'augmentation, comme les signes le requierent: Le touchement ne se faire qu'en chantant, sous vn abbaisser, ou frapper egal à vn leuer. Mais quant à moy, indifferemment ie prendray mesure pour touchement, pour euiter la difficulté des differences, qui s'en pourroyent ensuyure. Touchement donc, ou mesure, se reduit communement à la demibrefue, ou prenant vne Minime en leuant, et vne en abbaissant. Toutesfois en proportion Dupla, deux demibrefues n'y valent qu'une mesure. En Tripla de temps les trois n'y valent qu'une mesure. En Tripla de prolation trois Minimes valent vne mesure. Mais auiourd'huy on la diminue de la moitié, prenant trois Minimes en abbaissant, et trois en leuant. En Tripla, Sesquialtera, et Hemiolia de temps, on tient communement la mesure de deux demibrefues en abbaissant, et d'une en leuant. Et en Tripla, Sesquialtera, et Hemiolia de prolation, de deux minimes en abbaissant, et d'une en leuant. Touchant les proportions dont nous auons faict mention, traitterons au chapitre douzieme.

De l'imperfection des notes.

Chapitre X.

L'Imperfection se congnoist par la superfluïté des notes, ou par la noirceur, ou par le poinct de diuision: et oste la tierce partie de valeur aux [-35-] notes parfaictes, et la quatrieme partie aux notes imparfaictes (touchant la longue, brefue, et demibrefue,) sinon que la brefue soit accompagnee de la demibrefue, alors la demibrefue vaut autant que la Minime. Premierement donc par la superfluïté: Quand deuant ou apres quelque note parfaicte selon son degré, est prochainement situee vne moindre, ou sa valeur, valant la tierce partie d'icelle, estant superflue outre le nombre ternaire: Comme quand en mode maieur parfaict, deuant, ou apres quelque maxime est superflue vne longue, ou sa valeur (comme deux ou trois brefues, ou sa pause) alors faut diminuer la plus grande note, d'autant que vaut la moindre, à celle fin que rien ne soit superflu outre iceluy nombre.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 35] [BLOINS 12GF]

Semblablement quand en Mode mineur parfaict, deuant, ou apres quelque longue est superflue vne brefue, ou sa valeur: Et en temps parfaict deuant ou apres quelque brefue, vne demibrefue, ou sa valeur: Et en prolation parfaicte deuant, ou apres quelque demibrefue, vne Minime, ou sa valeur.

Exemple.

[-36-] [Blockland, Instruction, 36,1; text: Mode mineur parfaict. Temps parfaict. Prolation parfaicte.] [BLOINS 12GF]

Si la moindre note, ou sa valeur, ne peut valoir la tierce partie de la grande, mais bien de quelque autre parfaicte comprise en icelle, lors elle causera seulement imperfection, et non à la grande, comme si en Mode maieur et mineur parfaicts deuant ou apres vne Maxime est prochainement situee vne brefue, ou sa valeur, elle ne pourra icelle du tout rendre imparfaicte, (veu qu'elle ne vaut sa tierce partie) mais causera seulement imperfection à la prochaine longue comprise en icelle, de laquelle elle peut faire la tierce partie.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 36,2] [BLOINS 12GF]

Et ainsi des demibrefues apres les longues en Mode et temps parfaicts: Et des Minimes apres les brefues en temps et prolation parfaicts.

Icy faut sommairement noter: Que quand apres la brefue se rencontreront doubles pauses de demibrefues situees en mesmes lignes, elles ne rendront [-37-] pas la brefue imparfaicte, comme icy,

[Blockland, Instruction, 37,1] [BLOINS 12GF]

si le poinct de diuision n'est mis entre deux, ou si elles ne sont en diuerses lignes, comme icy,

[Blockland, Instruction, 37,2] [BLOINS 12GF]

Semblablement des Pauses des Minimes apres les demibrefues parfaictes.

Quant à la noirceur, nous en auons touché au chapitre sixieme.

De l'Alteration des notes.

Chapitre XI.

QVand la valeur de quelque note deuant sa prochaine plus grande se double, cela nous appellons alterer, et se fait tant seulement és degrés parfaicts. Comme quand en Mode maieur parfaict sont encloses deux longues entre deux Maximes, ou d'autre part imparfaictes, la seconde est alteree, c'est à dire qu'elle est doublement augmentee, et vaut deux longues.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 37,3] [BLOINS 12GF]

[-38-] Pareillement en Mode mineur parfaict, deux brefues entre deux longues. En temps parfaict deux demibrefues entre deux brefues. En prolation parfaicte deux Minimes entre deux demibrefues: Cecy nous monstre le poinct de diuision souuentesfois.

Les pauses de demibrefues n'alterent point, mais seulement les demibrefues: tellement que quand on trouue vne pause de demibrefue, et vne demibrefue enclose entre deux brefues, ladite demibrefue est alteree: mais quand la pause est apres, il n'y a nulle alteration.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 38,1] [BLOINS 13GF]

Quand trouuerez deux pauses de demibrefue pendantes en vne mesme reigle, auec deux demibrefues, et vne brefue, alors la seconde est alteree, et vaut deux demibrefues: car lesdites deux pauses en vne mesme reigle sont estimees pour vne brefue, et pour euiter l'alteration les faut mettre sur diuerses reigles.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 38,2] [BLOINS 13GF]

D'auantage toute note semblable deuant sa [-39-] semblable, et deuant sa moindre ne peut estre alteree.

Des proportions. Chapitre XII.

PRoportion est vne comparaison d'une demibrefue, ou plusieurs, à vne mesure: et elle est diuisee en deux especes, à sçauoir en egale, et inegale. Egale quand vne demibrefue vaut vne mesure, comme en ces signes cy [O] [C]. [O2]. [C2].

Inegale, quand il faut plusieurs demibrefues pour vne mesure. Icy si le grand nombre est comparé au moindre, comme 4. à 2. on l'appelle proportion inegale maieure. Et quand le moindre est comparé au plus grand, comme 2. à 4. on le nomme proportion inegale mineure. Quant aux proportions inegales, il y en a aucunes sous diminution: aucunes sous augmentation. Celles qui sont sous diminution, sont Dupla, Tripla, Quadrupla, Sesquialtera. Les autres, qui sont sous augmentation, sont Subdupla, Subtripla, Subquadrupla, et cetera.

De proportion dupla, ou double.

Proportion dupla s'appelle ainsi, pource qu'il faut deux demibrefues en vne mesure, et que le grand nombre comprend en soy le moindre deux [-40-] fois, comme 2. 1. et 4. 2. Elle est signifiee ainsi,

[Odim]. [Cdim]. [O] 2/1. [C] 2/1. [C2]. [C2] 2/1.

Toutesfois et quantes que ces nombres cy 2/1. 4/2. 6/3. se trouuent dedans le chant, la valeur des notes se diminue de la deuxieme partie, et faut chanter vne longue pour vne brefue: et vne brefue pour vne demibrefue, et ainsi consequemment.

Au contraire en Subdupla, ou Sousdouble ainsi 1/2. la valeur des notes s'augmente doublement, et vaut la brefue autant que la longue, et demibrefue autant que la brefue.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 40] [BLOINS 13GF]

Icy faut noter que toute proportion inegale prend fin par sa contraire (comme icy par la Sousdouble) ou par l'aduenement du cercle, ou demi cercle.

Ceste proportion est aucunesfois demonstree par deux demi cercles tournés de diuers costés, ainsi [C,CL].

[-41-] De proportion Triple.

Proportion triple est ainsi appellee, à cause qu'il y faut trois demibrefues, ou vne demibrefue, et vne Minime pour vne mesure, et que le grand nombre contient en soy le moindre trois fois, comme 3. 1. et 6. 2. On la congnoist par ces signes cy,

[Odim] 3/1. [Cdim] 3/1. [O]./3/1. [C]./3/1. [O] 3/1. [C]. 3/1. 3/1.

Mais quand on trouue ces nombres 3/1. 6/2. 9/3. au chant, la valeur des notes se diminue de la tierce partie, et on chante trois demibrefues pour vne, et ainsi consequemment aux autres notes. Au contraire en Subtripla, ou Soustriple, marquee par ce signe cy, 1/3. la valeur des notes s'augmente de la tierce partie, et vaut la demibrefue, trois luy semblables.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 41; text: 3/1, 2/3] [BLOINS 13GF]

Icy faut obseruer qu'on trouue deux sortes de [-42-] Triple, l'une composee des grosses notes (comme de brefues, et demibrefues) laquelle on appelle Triple de temps, pource qu'elle reçoit tout ce que temps parfaict, ainsi, [O], ou ainsi, [Odim], peut receuoir, comme perfection de brefue, et alteration de demibrefue, et cetera. L'autre composee de demibrefues, et Minimes, laquelle on appelle triple de prolation, à cause que trois Minimes y valent autant, que trois demibrefues en l'autre, et qu'elle reçoit tout ce que prolation maieur, ainsi, [Cd] peut receuoir. Ceste proportion deuroit auoir le nombre de vn dessous celuy de trois (comme cy dessus a esté monstré) ainsi, 3/1. Car le nombre de dessus demonstre les notes, et celuy de dessous la mesure, pour signifier que trois demibrefues, ou trois Minimes n'y valent qu'une mesure.

Mais auiourd'huy on la trouue le plus souuent enuiron le milieu, ou vers la fin d'un Cantique, signifié tant seulement du nombre de trois, ainsi, [3].

De proportion quadruple.

Proportion quadruple s'appelle ainsi, pource que quatre demibrefues ne valent qu'une mesure, et que le grand nombre comprend en soy le moindre quatre fois, comme 4. 1. et 8. 2. Elle est signifiee par ces marques.

[Odim] [CL] [Cdim] 2. 4/1. Mais quand ces nombres cy, 4/1. 8/2. 12/3. sont en quelque chant, la valeur [-43-] des notes s'amoindrit de la quarte partie, et ne vaut la longue, qu'une demibrefue, et la demibrefue qu'une Minime, et ainsi des autres. Au contraire en Subquadrupla, ou Sousquadruple, comme icy, 1/4. la valeur des notes s'augmente de la quarte partie, et vaut la demibrefue vne longue, et cetera.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 43; text: 4/1, 1/4] [BLOINS 13GF]

De proportion Sesquialtera, ou Sesquiautre.

Proportion Sesquialtera resemble à Triple (quand à perfection, et alteration) toutesfois il y a cela de difference, qu'en Triple trois demibrefues sont limitees à vne mesure: et Sesquialtera n'a autre regard qu'à faire chanter aussi tost trois notes, que deux (comme les nombres le monstrent) à quelque signe qu'elle soit opposee. Icy le grand nombre comprend en soy le moindre vne fois, et puis sa moitié, comme 3. 2. et 6. 4. Ceste proportion est signifiee ainsi,

[O]./3/2. [C]./3/2. ou ainsi, [Odim] 3/2. [Cdim] 3/2. [O] 3/2. [C]. 3/2.

[-44-] Aucunefois on la rencontre sans cercle, ny demi, ainsi 3/2, ou seulement 3. Quand on trouue au chant ces nombres cy, 3/2. 6/4. 9/6. la valeur des notes se diminue de la moitié, et prend on trois Minimes pour vne demibrefue, et ainsi de la reste. Au contraire en Subsesquialtera, ou Sousquiautre comme icy 2/3. la valeur des notes s'augmente de la moitié.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 44,1; text: 3/2, 2/3] [BLOINS 14GF]

Il y a icy deux manieres de Sesquialtera, comme en Triple, à sçauoir l'une de Temps, et l'autre de Prolation: et sont de semblable vertu que la Triple. Exemple, par lequel on monstrera comment on pourra resoudre, et chanter ces deux sortes de Sesquialtera.

Sesquialtera de Temps.

[Blockland, Instruction, 44,2; text: 3/2] [BLOINS 14GF]

[-45-] [Blockland, Instruction, 45; text: Resolution. Sesquialtera de Prolation. 3/2] [BLOINS 14GF]

De Hemiolia.

Hemiolia est appellee trois pour deux, pource que trois demibrefues, ou trois Minimes noires sont si tost chantees, que deux blanches, au signe qui presidera, ou auquel elle est opposee. Celle cy se trouue aussi de deux sortes, comme la Triple, et Sesquialtera: l'une de Temps, et l'autre de Prolation. Les Demiminimes sont icy appellees Minimes noires, et les Fuses Demiminimes. Aucune fois on trouue le nombre de trois sous les notes, pour mieux faire entendre, que trois se chantent aussi tost que deux, comme nous auons dit. Semblablement quand on rencontrera quelques notes blanches parmi ceste proportion, on les chantera [-46-] selon le signe qui dominera. Les Pauses ne doyuent rien perdre de leur valeur: toutesfois en Hemiolia de Temps, la Pause de Demibrefue perd aucunefois quelque peu de sa valeur: et en Hemiolia de prolation, la pause de Minime perd sa semblable, comme ouuertement on verra par la resolution.

[Blockland, Instruction, 46; text: Hemiolia de Temps. Hemiolia de prolation. Resolution. 3] [BLOINS 15GF]

[-47-] [Blockland, Instruction, 47; text: Resolution.] [BLOINS 15GF]

Il y a encores plusieurs autres manieres de proportions, lesquelles pour le present ne recitons pas: en partie pour la difficulté d'icelles, on partie aussi, pource qu'elles ne se trouuent gueres souuent prattiquees aux auteurs modernes. Et qui voudront sçauoir plus que nous n'en auons escrit, regardent soingneusement les autres, qui en ont traitté bien amplement.

De Entrelaceure, ou Syncopation.

Chapitre XIII.

QVand entre deux petites notes, il en y a quelques autres notes plus grandes, nous appellons cela Entrelaceure, ou Syncopation. Et semble proprement à l'ouïr pour quelque temps, vn [-48-] petit debat des notes, et de mesure, iusques à ce que la petite note ayt r'atteint la plus grande, et se soyent reconciliees à la mesure.

Exemple.

[Blockland, Instruction, 48] [BLOINS 16GF]

Du chant feint. Chapitre XIIII.

QVand contre la nature des sept clefs, desquelles auons faict mention au premier chapitre, se trouuera vn b en vn Mi, comme en E la mi, A la mi re, et b fa [sqb] mi chantant par [sqb] dur, ou [sqb] quarré, ledit Mi se pourra appeller Fa, et sera le chant feint: Et faudra alors entonner ledit Fa en demiton en montant et en ton en descendant. Les anciens ont permis qu'on dist hardiment Fa en E la mi, quand trop souuent faut feindre le Mi, et consequemment Sol en F fa vt, La en G sol re vt, Mi en D la sol re, Re en C sol fa vt, Vt en b fa [sqb] mi. Les Modernes ont vse de la mesme liberté en A la mi re, comme on peut voir en vn motet nommé, Qui consolabatur me, autrefois composé par l'excellent Musicien Clement non Pape.

[-49-] Exemple.

[Blockland, Instruction, 49; text: Plorez mes yeux, plorez à chaudes larmes. En E la mi Fa. Qui consolabatur me. En A la mi re Fa. Nessun viue piu tristo e giorni, e notti. En [sqb] dur, ou [sqb] quarré, Fa.] [BLOINS 16GF]

Des demitons. Chapitre XV.

COmbien que selon l'ordre naturel il estoit requis de parler des demitons quant et quant apres les tons, desquels auons traitté au second chapitre: Toutesfois nous les auons voulu reseruer pour ce lieu, à fin de ne charger trop pour vn [-50-] coup les ieunes apprentifs. Quand donc on rencontrera ce signe icy [x] dessous, ou dessus, ou à costé de quelque note, on congnoistra incontinent qu'il y a demi ton: et alors faut entonner ladite note demi ton moins basse que de coustume, s'elle est pour descendre: et vn demi ton plus haut, s'elle est pour monter, comme en ces cadences, La, sol, la: Sol, fa, sol: et Re, vt, re: et cetera. Cecy se fait aussi aux cadences rompues, comme, La, sol, Sol, fa, Re, vt.

[Blockland, Instruction, 50; text: La, sol, la: et Sol, fa, sol. Rares douleurs, mille morts immortelles. Autre exemple. Ce faux amour d'arc et de flesches s'arme. Cadences rompues. Maugré la mort, et son effort.] [BLOINS 17GF]

Des signes de Repetition, de Reprise, de Concordance, et de Demonstration.

Chapitre XVI.

[-51-] OVtre tous les signes cy dessus au chapitre sixieme allegués, nous en trouuons encores quatre, desquels l'un est nommé Signe de repetition, lequel se met communement és chansons où il y a double lettre, et denote qu'il faut repeter la Musique pour la seconde fois, et chanter comme on a faict la premiere. Et est ainsi marqué,

[Blockland, Instruction, 51,1; text: ou ainsi] [BLOINS 17GF]

Le second est le signe de Reprise, lequel se trouue quasi vers la fin de la chanson: Et denote que quand on est à la fin de la chanson, il faut reprendre à la note, ou pause sur laquelle il est mis. Et est signé ainsi,

[Blockland, Instruction, 51,2] [BLOINS 17GF]

Le troisseme est le signe de Concordance, qui denote qu'il faut tenir la note, où il est mis, en son ton iusques à ce que les autres parties concordent, et conuiennent ensemble à ladite note. Et est signé ainsi,

[Blockland, Instruction, 51,3] [BLOINS 17GF]

Le quatrieme est le signe de Demonstration, [-52-] lequel se trouue au bout de chasque ligne, ou reigle, et monstre quelle note se doit chanter au commencement de l'autre ligne, et en quelle espace elle est situee. Et se marque ainsi,

[Blockland, Instruction, 52] [BLOINS 17GF]

Conclusion.

Lecteur mon ami, vous pouuez maintenant congnoistre de combien cette mienne Instruction est plus methodique, et plus aisee, voire plus facile pour apprendre à chanter musicalement en choses faictes, comme on dit, que celle là que les Grammariens ont mis en auant fort opiniastrement iusques auiourd'huy, pour faire perdre le temps à la ieunesse, en comptant leurs doigts, et contemplant les rongnes et cirons de leurs mains. Vous auez veu comme fort brieuement et intelligiblement, au moins autant qu'il m'a esté possible, ie me suis trauaille d'enseigner aux apprentifs de la Musique tout ce que i'ay trouué necessaire pour l'entiere congnoissance d'icelle, et pour sçauoir tenir seurement leur partie, et mettre en vsage ce qui presentement a cours entre les Musiciens. Si parauenture vous rencontrez quelque faute digne de reprehension, ie vous prie la vouloir humainement corriger, sans blasmer ou detracter de l'auteur: considerant que nous sommes tous hommes, subiects aux imperfections, et qu'au seul Dieu toute perfection appartient.

[-53-] L'imprimeur au Lecteur.

Voyant qu'à la fin de ce petit traicté y auoit quelques pages blanches, i'en ay voulu remplir vne partie de la derniere chanson à quatre, qu'a composé feu Claude Goudimel, l'un des premiers Musiciens de son temps. Elle est fort facile, et partant pourra seruir à ceux qui voudront mettre en prattique les preceptes contenus en la presente instruction.

A Dieu.

[-54-] [Blockland, Instruction, 54; text: Superius, Tenor, Par le desert de mes peines Mon ame va haletant Apres les viues fontaines Du vray repos qu'elle attend. Et de-] [BLOINS 18GF]

[-55-] [Blockland, Instruction, 55; text: Contratenor. Par le desert de mes peines Mon ame va haletant Apres les viues fontaines Du vray repos qu'elle attend. Et de-] [BLOINS 18GF]

[-56-] [Blockland, Instruction, 56; text: Superius. Tenor. sire estre dehors De la prison de son corps, Pour retourner en la vie, Dont le peché l'a bannie.] [BLOINS 19GF]

[-57-] [Blockland, Instruction, 57; text: Contratenor. Bassus. sire estre dehors De la prison de son corps, Pour retourner en la vie Dont le peché l'a bannie.] [BLOINS 19GF]

[-58-] [Blockland, Instruction, 58; text: Superius. Tenor. en la vie Dont le peché l'a bannie.] [BLOINS 20GF]

[-59-] [Blockland, Instruction, 59; text: Contratenor. Bassus. en la vie Dont le peché l'a bannie.] [BLOINS 20GF]


Return to the pre-1600 Filelist

Return to the TFM home page